8.6.b

Une fois que vous vous rendez compte que le chemin est le but et que vous êtes toujours sur le chemin, pour ne pas atteindre un but, mais pour apprécier sa beauté et sa sagesse, la vie cesse d’être une tâche et devient naturelle et simple, une extase en elle-même.

Nisargadatta

Qui nous croyons être.

Notre cerveau suit nos actes pour déclencher nos comportements.

En fonction de ces actes,

il va créer :

toute une vie – par des émotions, des croyances, des sensations, une mémoire…

Ce qui va structurer :

un chemin neuronal,

un système de connexions,

un système vibratoire.

A travers cette structure invisible nous allons nous reconnaître mutuellement et individuellement. Le visible va se matérialiser sous nos yeux dans les situations traversées.

En plus.

Par notre hérédité nous allons biologiquement parlant, stocker une foule d’informations passées. Ces informations n’ont même pas été de notre temps d’incarnation. Notre destin et notre devenir, vont se construire sur ces informations en cherchant à faire en sorte que ce qui a été vécu ne soit plus jamais vécu. Ce qui veut dire qu’à chaque fois qu’une situation activera des informations à éviter, notre cerveau nous mettra dans des comportements réactif. Encore un fois l’action n’est pas la réaction. C’est une des raisons pour laquelle, Gérard Athias ou Claude Sabbagh annoncent ces deux faits :

1/ Nous ne pensons pas, nous sommes pensés par notre cerveau

2/ Nous sommes manipulés par notre cerveau.

douzième clé : comprendre que si l’inconscient doit nous faire éviter un vécu incorporé, notre cerveau doit l’inventer, le chercher, le trouver et le faire exister en transposé, c’est-à-dire dans notre environnement.

Pourquoi ? Et bien pour l’éviter justement.

Comment pouvons-nous éviter quelque chose qui n’existe pas ?

fleur de givres

Cette recherche, ce que nous appelons en biologie totale, le projet sens, ou en psychologie quantique, le faux noyau/faux soi, devient non seulement notre base de référence pour le monde mais aussi pour ce que nous nommons nous même.

Cette recherche constitue donc notre façon d’exister, et bien plus : notre façon de nous créer et de créer notre monde.

Voilà pourquoi Krishnamurti disait : “Nous luttons perpétuellement afin de ne pas nous trouver face à face avec ce qui « est » (article 8.3. de l’événement)

Cette base de référence va être encore consolidée par notre façon d’utiliser nos sens stimulés par les situations traversées dans notre environnement.

Cette façon va s’appuyer sur :

le “ce que nous gardons des perceptions sensoriels”,

le “ce que cela active dans notre lecture émotionnel”,

le “ce que cela active dans nos croyances et notre mentalisation.

Seront bien évidemment et justement activées les situations dites à éviter que nous devons inventer pour pouvoir les éviter.

Là, on comprends les sages qui sont morts de rire.

J’aime dire à mes clients que nous nous faisons des farces. Comme nous sommes farcies d’illusion la farce est bonne bien sûr. Le douloureux, c’est que nous l’avons mangé, alors une fois mangé nous sommes dans le cycle de la nature, qui est :

Ingérer

Digérer

Assimiler

Eliminer.

Certes on peut boire un peu de Vitel.

Qui nous sommes.

Ce que nous sommes réellement va beaucoup plus loin :

que la simple considération de ces informations,

beaucoup plus loin que la simple conscience, la simple puissance, la simple superpositon des informations.

C’est un mystère absolu qui commence dans le vide réfléchi d’une non consistance et qui suit les mouvements du caprice de la conscience humaine dans le sourire bien veillants des Dieux.

A mène – s’il te plaît.

 wavesrule

Attention, là, c’est le 8.6.b – voulez-vous le 8.6.a (rappel de la vidéo) ? alors photo et souriez.

Règles du jeu clique

Propositions blogueuses/blogeurs clique

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. La science montrera peut être un jour que l’éveil est quelque chose de très simple et expliquera non moins simplement ce que nous appelons la petite mort. (7.6) | Le voyage du lâcher prise - 27/01/2013

    […] Qu’est-ce que votre première dent perdue a dit quand elle s’est faite emportée par la petite souris ? […]

Laisser un commentaire