Comment vivre sans amour ?

Laisser le Diable prendre plusieurs petits d’hommes pour qu’il leur inocule une once de peur, une double pincée de doutes sur leur existence, une pluie de soupçons sur leur origine. Puis laissez-le les pousser, jour après jour, à la compétition, à croire qu’ils doivent se surpasser, que sinon ils ne sont rien. Qu’il les fouette soir et matin par des mots et des attitudes qui les amèneront absolument à vouloir être quelqu’un. Il leur dira qu’ils sont dans un milieu naturel et il y multipliera les tempêtes. Il leur dira que leur raison a raison, que leurs sens sont justes. Il leur apprendra l’orgueil et la dévalorisation. Il leur implantera le mensonge suivant : “ pour retrouver ta superbe, tu dois être plus fort que la nature, plus intelligent que la vie, plus Dieu que Dieu. Dites-leur qu’ils doivent chercher à être un Dieu au-dessus des Dieux et intimez-leur surtout de ne le dire à personne.

merci à sxc.hu

Puis laissez-le plonger ces petits d’hommes, dans le noir de l’oubli et le silence le plus total pendant dix lunes. Puis le jour jetez-les dans la jungle remplie d’animaux et de végétation.

Ensuite, mettez-les ensemble, si possible dans un milieu non naturel et laissez-les établir leurs lois et règles, leurs faux-semblants, leurs raisons et conventions. Laissez-les chercher Dieu dans le Diable, laissez-les créer jusqu’à détruire, laissez-les expérimenter jusqu’à ne plus rien y comprendre.

Vous trouverez alors une société toujours en crise ou en guerre. Vous y verrez des animaux-humains qui ne vont plus nus pieds ou selon la nature. Vous y verrez des animaux toujours à la recherche de quelque chose, toujours à vouloir aller plus loin et à être le premier peu importe comment. Des vivants/morts qui fuient l’animal en recherchant plus d’avoir, s’intéressant rarement à l’être, tout au plus au bien-être, exterminant la moindre vie sur la planète différente de la sienne. Vous y verrez des dirigeants maniant la langue de bois, poussant à la tricherie pour mieux confondre. Vous y trouverez des automobilistes ne réfléchissant pas au coût des gendarmes-couchés, ou des passants passant, sans aider à se relever celui qui sur leur chemin est à terre. Vous y rencontrerez des enfants soldats ou chairs à canons pour le bien, paraît-il, de la Nation. Vous y verrez des gens qui prônent leur différence par la négation de celle de l’autre.

Ici, dans cet endroit, enfin,

vous pourrez vivre sans amour.

Merci à sxc.hu

A tous ceux qui me diront : “non, ce n’est pas vrai. Mais quelle idée noire tu as donc là !”

Je leur dirai, avec un petit sourire : “tu veux accueillir l’être comme il est ? Alors pratique Ho’oponopono ? Peut-être que cela pourra t’aider à prendre conscience de ton unité.

Qu’est-ce qu’Ho’oponopono ?

A tout ceux qui me diront : “mais c’est une manière de « nettoyer les mémoires”, je leur dirai pas seulement.

A tout ceux qui m’ajouteront : “mais c’est une façon d’être dans l’amour”, je leur demanderai de quel amour ils parlent.

Ma découverte de ce fabuleux outil s’est faite à travers un e-book.

Ce que j’y ai trouvé c’est une façon de reconnaître en soi sa dualité, d’en prendre à cent pour cent la responsabilité, de s’excuser, de remercier et d’aimer la personne qui nous permet de le faire et d’expérimenter alors, l’unité.

Comme l’expérience est la meilleure façon de comprendre quelque chose, je vous invite à suivre dans la vidéo ci-dessous cette façon telle que je l’ai comprise, dans un exercice précis, en sachant que la psychologie quantique joue beaucoup dans cette compréhension.

 

Voici les questions, que vous pouvez utiliser pour votre propre expérience.

Qu’est-ce que j’ai fait dans ma vie ….

…pour que l’homme extermine des animaux pour l’argent….

…pour que l’homme extermine des animaux car il en a peur…

…pour que l’homme massacre des forêts…

…pour que l’homme soit dans l’image…

…pour que l’homme soit dans la compétitivité…

…pour que DSK viole des femmes…

…pour qu’il y ait le conflit entre la Palestine et l’état d’Israël…

…pour que des dirigeants soient corrompus…

…pour que des enfants soldats répandent la terreur…

…pour que les tyrans existent…

…pour que des personnes se vivent en victime….

…pour que l’homme ait inventé la bombe atomique…

A travers Ho’oponopono, j’ai malgré tout rencontré quelques déformations.

J’y ai rencontré ces personnes qui n’attendaient que le nettoyage cellulaire, et rien de l’unité. Ne voulaient-ils qu’atteindre la perfection. Si oui, ne voyaient-ils pas que la perfection sous-tend une impression d’imperfection et que leur identification à ce principe les maintenait justement dans cette imperfection ?

J’y ai rencontré ces personnes cherchant l’amour dans les nuages, et qui répétaient presque sans relâche, le mantra ho’oponoponesque : “je suis désolé – je te demande pardon – je te remercie- je t’aime”. Ne voyaient-il pas qu’ils se séparaient eux-mêmes des teneurs et du cheminement de l’incarnation ?

J’y ai rencontré aussi, cette responsable européenne de cette technique à qui j’ai demandé de pouvoir distribuer le livre dans lequel il est inscrit qu’il est permis de le donner à qui l’on veut, mais pas de le vendre. Elle m’a refusé ce droit, jusqu’ici, acceptation de ma part, et elle a ajouté que si je le faisais, je serais damné ainsi que ma femme et mes enfants.

Heu ! Pardon ? Ah oui, qu’est-ce que j’ai fait pour que….

Si vous désirez l’e-book demandez-le-moi par ma page contact, je vous enverrai cette merveille.

Accepter l’autre comme il se montre ou accepter l’être tel qu’il est ?

logo-croisee-des-blogs100 petitLe grand Diable Jonathan du blog méditer pour être heureux, nous convie à exposer le comment nous faisons pour accepter les autres tels qu’ils sont et tout cela, dans une croisée de bloguerie.

L’autre pour moi, est la projection de l’erreur de jugement que nous nous faisons sur nous-même et nos semblables. Il est très difficile, en tout cas pour moi, d’être en accord avec cette projection du non soi-même, avec ce combat contre sa propre vie. Cet autre, chez moi comme chez toi, fait tellement de dégâts qu’il est, à mon sens, le premier animal nuisible.

Mais voilà, tout est utile.

Le Diable a pris malgré tout bien soin chez les petits d’hommes, de jeter tout au fond de leur recherche et tâtonnement, au cœur de leur errance, une bouteille avec un message. Sur ce message il est écrit quelque chose que j’imagine dans le style suivant :

Tu es un et tu es unique à la fois. Ta forme est unique ton fond est un. Tu es traversé par la même vie que toutes et tous. Comprend que dans cette différence, la vie s’exprime à foison, que dans cette expression il t’est demandé la conscience. La conscience de qui tu es vraiment, la conscience d’avoir construit celui que tu n’es pas afin de l’offrir sans restriction à ce que tu es réellement”.

 

Le Diable qui n’était autre que Dieu, chante la fleur aux dents et le sourire au fusil :

 

Osons notre propre nature.  merci à caltiva sur sxc.hu

Osons nous montrer nus.

Osons être là, maintenant,comme nous sommes.

Osons laisser le cours de la vie nous transformer à chaque minute.

Osons aller jusqu’à ne plus nous reconnaître.

Osons être là, maintenant dans notre étincelle d’existence, cette étincelle qui éteint celle qui n’existe pas.

Osons nous laisser nous enflammer dans le foyer de la vie jusqu’à crépiter en ces petites braises qui doucement, très doucement, dans les bras de l’immensité, s’éteignent, s’endorment et se ravivent dans le jeu de ce qui semble adversité : le vent, la pluie, le froid, la tempête; la différence et l’indifférence.

 

Alors ce que nous accepterons de l’autre sera ce que nous sommes déjà.

Merci à eschu 1952 sur www.sxc.huSi cet essai vous a plu, je vous invite à lire cette vision.

 

Cliquez à votre menu

Om sweet home

Information sur séances

Demande de Rendez-vous

Informations sur formations

Commentaires ci-dessous

4 commentaires pour Comment vivre sans amour ?

  1. Wendy 13/08/2013 à 5:19 #

    Bonjour Didier,

    Je suis également intéressée par la lecture de ce ebook.

    Cordialement

  2. serres 11/07/2013 à 2:42 #

    merci pour la video sur ll’hoponopono instructif ,j’ai fait les exercices en meme temps que toi ,avec les memes questions et etonnant j’ai ressenti des manifestations corporelles interieures .Conquise j’aimerai lire le livre que tu proposes Gratitude

    • Didier 13/07/2013 à 4:14 #

      Bonjour. C’est envoyé, je t’en souhaite bonne réception et bonnes découvertes. Au plaisir.

Laisser un commentaire