Depuis mon plus jeune âge, mon coeur a eu envie de s’ouvrir, pourtant je l’avais enfermé par une couche de triste désespérance qui me poussa à cultiver une colère sans borne envers mes semblables et les expériences du côté noir du paradis que nous appelons l’enfer.

Jamais, je n’ai douté que “par delà de tout cela”, existait une plénitude, une quiétude….une paix.

Je l’ai certes confondu avec un “foutez moi la paix”. Les bourrasques, ras de marée et malheurs expérimentés m’ont poussé à voir plus profond en moi, à dépasser les visions et identifications noirs qui m’animaient pour respirer le parfum d’un espace sans limite.

Ma biologie et ma survie on construit mon caractère à partir de plusieurs drames, les drames ou les gros traumas ont l’avantage, quand on arrive à laisser aller le vécu refoulé, de pousser à la prise de conscience et à la recherche de….

Au début, j’ai recherché à me débarrasser de ce que j’appelais mes problèmes. Après de nombreuses thérapies différentes (analyse, crie primal, gestalt, bioénergie, méditation, kinésiologie, thérapie comportementale, EFT, hypnose…..), environ 3000 heures de cours en passant par la psychologie quantique, la biologie totale et les constellations familiales. A travers ces approches et outils, il me semble avoir appris et compris des éléments intéressants pour la bonne compréhension de la vie humaine. A cela s’ajoute 20 ans d’expérience professionnelle dans l’accompagnement. Les phrases : “ce que la vie t’apporte est ce dont tu as besoin” et “Dieu te donne ce que tu as toujours eu et que tu as toujours refusé, et te prends ce que tu as toujours voulu, et que tu n’as jamais eu”, phrases qui me faisaient bondir à une époque, me sont apparu très vrai et juste.

Aujourd’hui j’ai choisi, au mieux, d’accepter ce qui est en moi, de l’explorer, l’accueillir, l’entendre et le voir, au gré de ce que la vie m’apporte.

Les problèmes sont un cadeau pour apprendre à comprendre intimement la vie, le bien être ou plutôt la grâce, un cadeau pour nous montrer l’incroyable possible.

J’ai réaliser qu’il n’y avait que joie et que cette joie était porté par l’amour, même dans la colère, la peur ou la tristesse, derrière il y a toujours “l’amour”. A s’entendre sur ce mot.

J’ai un jour entendu à la radio, un rabbin exprimer que pour lui, la spiritualité était d’aller dans sa profondeur, passer les doutes….douleurs (d’où leurre)….souffrances et confusions…. contacter la magie de cette profondeur et revenir vers le monde pour l’offrir.

Cette vision m’a parlé, c’est un peu “un voyage du lâcher prise”.

Aussi ce voyage est le mien et je propose de le partager avec qui aura l’envie et l’intérêt.

De plus en plus de personnes sont paraît-il sur ce chemin et cette réalisation.

A propos De ma profession

Aucun commenatire.

Laisser un commentaire