Sarkozy et le lâcher prise.

Dans un de ses discours, le Président de la République actuel a déclaré : “Si je ne suis pas réélu, je quitterai la vie politique, je vous abandonne….”

Le “je vous abandonne” est une forme de manipulation. Toute personne ayant pour référence inconsciente : “le manque” – “le pas assez” – “le je suis rien”…. etc : vont se raccrocher au vote du président actuel. C’est le « je vous suis indispensable » aux « nous avons besoin de quelqu’un » !

Aussi, la réaction archaïque attendue ou provoquée peut être une : “non ne nous abandonne pas, papa, c’est intolérable, nous ne pouvons être seuls, nous sommes perdus sans toi”, crée le trouble, le doute, la peur qui peut provoquer une réaction de le retenir.

Une question m’est passée par l’esprit : “Est-ce que Nicolas Sarkozy a dit cela sciemment ou inconsciemment”.

Qu’est-ce que ces deux intentions pourraient montrer ? Quelques possibilités :

Dit sciemment. Qui sont les Français pour Sarkozy ? Est-ce que ce sont des gamins qui vont s’empresser de se raccrocher à lui s’il fait mine de les laisser à leur triste sort ? A-t-il l’impression d’être si important que le bon citoyen ne souffrira pas de le voir partir ? Veut-il piquer sur le vif la personne mal dans sa peau qui a besoin d’être sous l’aile d’un chef puissant, craint et adulé ?

Dit inconsciemment. Ira-t-il bouder dans son coin s’il n’est pas réélu à lancer un “puisque c’est comme cela, je vous abandonne”. Va-t-il faire comme Obélix : s’empêcher de respirer ? Qu’est-ce qu’il vivrait si nous l’abandonnions nous-mêmes. Deviendrait-il dépressif à sombrer dans une grosse déception. Chantera-t-il en duo avec Carla Bruni un “ne me quitte pas” pour piano et guitare folk ?

Que ce soit un fait exprès ou non, c’est sûr, mon vote n’ira pas vers lui. La deuxième est non moins préoccupante. Qui choisir entre Hollande et Le Pen ?

Je n’ai pas trouvé cette déclaration. Maintenant, j’aimerai rendre à César ce qui lui appartient. Vous trouverez ci-joint deux vidéo où Sarkozy et Hollande écoutent un Géra les imiter, le président actuel a l’air de rire plus facilement de ses moqueries.

 

J’enverrai bien sûr vos commentaires au Ministère.


8 commentaires pour Sarkozy et le lâcher prise.

  1. Catherine 29/07/2012 à 5:26 #

    bonjour à tous,
    je remonte le commentaire… heu, elle a quoi la blonde ?

    Sarko est de toute façon un manipulateur né. Donc, se soyons pas surpris de ses mots.
    Les français ne représentent strictement rien à ses yeux. Rappelez-vous, il voulait nous transformer en Ricain, les riches d’un côté, les pauvres de l’autre. Quand on aime ses enfants, on ne les divise pas, on les serre dans ses bras pour les soutenir.

    Hollande, ben, ma foi, vous en pensez quoi depuis son élection ?

    bien à vous,

  2. philippe 23/05/2012 à 10:22 #

    Bonjour,

    Deux style différents concernant ces deux bêtes politiques invités face à leurs « sosie vocal » car malgré les apparences et souvenons toujours du proverbe  » méfions nous de l’eau qui dort » Hollande sous ses apparences débonnaires aura vaincu l’homme de toutes les énergies.
    Ici on ne le voit pas s’esclaffer mais on sent qu’il ne s’amuse pas moins car attentif et décryptant le scénario car habité par une sorte d’instinct de l’humour.
    Nicolas lui est dans le nervosisme jusque dans l’humour, il rit volontiers mais avec le poids de tous ses nerfs, je trouve qu’on ne sent pas une réelle détente.
    Enfin Gerra maîtrise bien ses personnages et au fond on sent que c’est lui qui s’amuse le plus et qui peine à contrôler ses fous rires.
    Quant à nous menacer de nous abandonner entres autres Nicolas aura tout essayer pour renouveler l’essai car si être élu est prestigieux être réélu est au yeux de l’histoire une couronne d’une inestimable valeur.
    Ne pas être réélu c’est peut-être douter pour soi même au moins de passer quelque part pour un imposteur, un opportuniste etc.
    Les grands Maîtres ne sont jamais pressés d’être reconnus car la destination leur importe peu puisque tous les chemins sont pour eux la destination.
    A bon entendeur salut… euh … non plutôt le Salut!

    • Didier 24/05/2012 à 7:28 #

      Salut, cher bon entendeur. J’accueille avec grand plaisir ton passage ici bas, dans ce voyage et te remercie de tes remarques pertinentes.
      A plus tard.
      Didier

  3. Gabriel 29/04/2012 à 10:10 #

    Salut Didier,
    c’est vraiment intéressant de voir comment les politiques peuvent manipuler les gens sciemment et inconsciemment. Au final, Hollande et Sarkozy au deuxième tour c’était prévisible, mais ce n’était pas pour moi les candidats les plus crédible mais ceux qui ont promis beaucoup de choses soit qui ne seront peut-être pas faites, j’imagine bien un « désolé mais c’est la crise » ou dans le cas où elles sont faites ne vont pas arranger l’état de la dette. Mais un candidat trop honnête ne serait jamais élu malheureusement.

    Une autre chose qui m’a marqué c’est la mystification des gens sur les 20% de Marine le Pen. « Nous vivons dans un pays avec 1/5 de cons fachos ». La raison pour laquelle les gens vote FN est bien plus complexe et jusqu’à preuve du contraire Marine n’est pas Hitler. Je ne vote pas extrêmes par principes mais je n’irai pas condamner les gens pour ça.

    Ces 20% ont fait beaucoup parler mais là n’est pas la question. Les gens oublient vite qu’une tranche de la population est vraiment dans le besoin et que par conséquent ils vont faire valoir leur mécontentement. Le système économique et particulièrement l’augmentation des intérêts alors que le pays est déjà en mauvaise posture n’est qu’un cercle vicieux qui va plonger toute l’Europe dans le rouge à plus ou moins long terme. Les 20% de Marine à côté de ça, j’ai en vis de dire mais qu’est ce qu’on s’en tape, ou plutôt regarder comme les choses vont malles pour qu’il y est autant de gens qui votent extrême.

    • Didier 29/04/2012 à 5:27 #

      Salut Gabriel, merci de ton passage. Pour te répondre, mais tu me connais, pour moi, que ce soit agréable ou désagréable, tout est une expérience. L’Europe de demain en est-une. Maintenant, comment chacun d’entre nous prends, explore entend à diverses niveaux ce qu’il vit joue dans le comment il laisse le passé passer et donc l’avenir arrivé. Et la cerise sur le gâteau, c’est qu’au coeur du présent, il y a le au-delà de toute histoire, mais cela c’est une autre histoire.
      A plus Gab.

  4. rio 25/04/2012 à 10:47 #

    j’aime beaucoup la grimace de la blonde en fin d’article !
    Le « je vous abandonne » est là pour nous faire deja regretter son absence, c’est classique…

  5. Patrice 16/04/2012 à 10:13 #

    Bonjour Didier,
    De ce que je connais de Sarkozy, il n’est pas du côté du « lâcher prise ». En plus, il pèse tout ses mots dans ces discours qui sont formatés (s’il peut préparer le sujet au préalable). Certainement une psychologue qui lui a donné ce conseil de « déclaration ».

    • Didier 16/04/2012 à 10:30 #

      Merci Patrice – Clair, il est plus dans le « prendre prise » que dans le « lâcher ». Il doit être un peu catcheur.

Laisser un commentaire