Pour une Terre Happy : fragments de séance (2)

Comment lâcher prise ?

Réaction vive.


Avez-vous déjà eu ou assisté à l’expression d’une réaction inappropriée lors d’une situation donnée ?

Quand je dis “inappropriée », je veux parler d’un décalage ou d’une trop vive manifestation.

Une des raisons pour laquelle ce genre d’action se passe, est le fait que quelque chose “en notre personne” est à la fois activé et non accepté dans la conscience.

 Ainsi nous réagissons à son stimuli pour qu’il ne nous jette pas “dans les abîmes de notre pair sonne”, en quelque sorte, pour qu’il n’abîme pas notre intégrité. Nous préférons le voir dans l’immensité du monde plutôt que dans celle de notre être.

Revenons à l’exemple. Ce qui est dans ce cas activé, apparaît à l’expérimentateur comme une blessure, une information à laisser dans l’ombre, une sorte de monstre qui peut nous détruire. Le fait que nous devions répondre à cette information intérieure stimulée par un déclencheur extérieur, nous oblige à garder dans notre inconscient toutes les teneurs de cette information. Nous avons là « le nerf de guerre de notre survie ».

C’est un paradoxe, un cercle sans fin, comme la vie et la mort, le bien et le mal.

L’un nous fait réagir afin de préserver l’autre.

Pour vous évoquer une vision d’un des rouages de ce mécanisme :

                                 « Fragments de séance – Serge ».

                         Zac a un accrochage avec une de ses connaissances

 Il m’en parle, le différent se passe sur le fait que la forme de son expression a été “déplacée” – “irrespectueuse” – “arrogante”, selon cette connaissance.

Zac a des difficultés à se faire reconnaître, à prendre sa place dans le monde, il a l’impression d’être à contre-courant et de ne pas être reconnu ou entendu…..

Le différent se passe sur un désaccord de valeurs et d’objectifs.

Gardez à l’esprit qu’il y a ce que nous pensons et ce que nous ressentons, et que dans ces deux niveaux il y a ce que nous conscientisons et ce que nous ne conscientisons pas.

Notre introspection nous amène à l’impression d’être inutile, sans avenir.

Notez qu’en Zac, ce ne sont pas des pensées, mais des énergies et des sensations qui voyagent dans son corps et ses cellules. Ces impressions ont une masse énergétique, un impact, une vie propre ou sale, comme vous voulez. Il vit cette information avec malaise et c’est justement à partir de l’évitement de ce malaise que le comportement décalé de Zac se produit –

Je lui propose de prendre contact avec “ce malaise énergétique” et de le laisser vivre comme il est, en le laissant simplement passer, sans agir et réagir.

C’est une très bonne façon pour accueillir ce qui nous retenons en soi comme “données à éviter” et ainsi agir sur l’alchimie comportementale.

Bien sûr dans ces données il y a le « comment le psyché de Zac transforme les expériences douloureuses passées” afin :

– de rendre à sa conscience ces informations moins douloureuses

– de construire un tissu intelligent qui lui permet, à son insu, de réagir au monde 

– de construire son identité.

Ces trois points posés, il est intéressant d’entendre et de percevoir à plusieurs niveaux les divers aspects que nous pouvons trouver dans ce mécanisme.

Ainsi nous pourrions aborder :

– les hologrammes qui composent et régissent ce tissu vivant et intelligent,

– notre construction identitaire et ce que tout cela peut concrétiser.

         J’aimerai terminer cet article sur ces deux paragraphes :

« Le complexe s’éloigne du compliqué – le simple est différent du facile. »

La vie a besoin du complexe afin de donner une infinité d’expressions et de solutions qui résultent en fin de compte de la même énergie et de permettre une précision parfaite pour survivre.

La simplicité arrive après un certain cheminement où une maturité prend jour.

                     Ainsi  la Psychologie quantique avance :

« Tout ce qui est vide devient éventuellement une forme, et tout ce qui est forme devient éventuellement vide »

Plusieurs articles de ce blog vont éclairer ces aspects comme :

– Comment notre personnalité se construit

– Les jeux des mécanismes de survie

– Pourquoi mon langage peut paraître “compliqué”

– Que pourrait dire ce « tout ce qui est vide devient …. » cité plus haut ?

– Qu’est-ce que “comprendre”

– Des exercices de respiration et d’écoutes corporelles

– Des exercices de réflexions et prises de conscience.

Merci, si tel est votre désir, de vous exprimer

Me contacter pour une séance en webcam.  

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’ombre de Beausoleil. | Terre happy pratique - 03/03/2014

    […] Fragments de séances 2 : Réaction vive. […]

Laisser un commentaire