Pour une Terre Happy : fragments de séance (4)

Comment lâcher prise ?

Retour à la maison

Début de la séance.

Dans la tête de “Carambas” …. Il y a :

“Ce panier de crabe – Tous à maîtriser – Je ne vais pas me laisser abuser. Il faut que je les maîtrise…à tout prix….”

Plus profond dans la tête de “Carambas”…. il y a

“Mais j’ai peur et j’ai mal et je me sens tellement …. sans…. défense.. abusable… amusable… que vont-ils me faire ?”

Encore plus profond dans son être, au centre de son corps… il y a

Rien – absolument rien – le calme – la quiétude …. «  et quelque chose à ne surtout pas lui dire.

Dans sa résistance “Carambas vit”

Chut je ne t’en parle pas pour l’instant… Oui, cela te fais encore plus peur cela, n’est-ce pas ? …..

 

Pendant la séance.

J’invite “Carambas” à prendre contact avec, ce qui vit à l’instant dans les diverses partie de son corps.

Manifestement il préfère rester avec la circulation énergétique de la partie proximale de son corps. Dans cette partie je vois de la tension, un certain poids et aussi une réaction au panier de crabe – c’est à dire, et puisque dans la dimension extérieur il n’y en a pas, son invention du panier (*1)

Je propose à “Carambas” de ne pas nier ce qui se passe au centre de son corps… je ne lui dit pas ce que c’est. Nous introspectons le pourtour, le tendue … question : et en étant tendu ….

Petit à petit arrive à notre esprit embué, la clarté d’une mémoire générationnelle :

une femme, qui va se donner à un homme – l’homme se sert …puis il va vouloir s’amuser – il va venir avec un ami – faire l’amour à trois peut être fantasmant pour un être humain…..masculin comme féminin….

Mais cette femme ne voulait pas – alors elle se sent abusé – bafoué – trahi – meurtri – violé…. Alors vient la conclusion protectrice : le monde est injuste, il n’a pas d’amour…. et je dois vivre dans ce monde……

Dans les cellules de “Carambas” le devoir est retenu, l’injonction de “solutionner” cette expérience.

Ainsi Carambas va tous faire pour

Ne pas se sentir fragile – en devenant dure et rigide au monde

Se défendre contre tous – en jugeant, en épiant, en étant proche de la critique mais tout en restant dans une “morale d’amour”, en se plaçant en sauveur tout en étant dans un désabusement : “Le monde ne peut comprendre”, en se plaçant comme sauveur – en écoutant les malheurs d’autrui et en y apportant des réponses……..

Se défendre contre l’homme – en s’enlaidissant – en perdant un enfant – en jugeant l’adultère parentale – en choisissant des partenaires “limités” et en demandant inconsciemment cette limite…..

Tout en devant cacher tout cela, à soi et à autrui car il faut malgré tout vivre et profiter.(*2)

En fin de séance.

Carambas et moi, nous parlons de toutes ces conséquences….. Il les ressent dans ces cellules… cela lui permet de faire la différence.

Ainsi, ce qui était et ai toujours au centre de son corps “Ce calme” – “Cette Quiétude” devient plus accueillable pour son esprit puisque celui-ci est beaucoup moins fixé sur ce que nous pourrions nommer comme la mission biologique de sa vie….

Il se laisse goûter, apprécier cette quiétude, il la laisse circuler, il se sent bien, c’est un retour à la maison.

Après la séance.

 Pourtant, dans l’aprés midi “Carambas” va devoir se coucher avec un mal de ventre – qui va passer dans les deux jours.

Est-ce que l’impression devait se lâcher par cette douleur ? C’est possible.

Est-ce qu’il y a encore quelque chose à introspecter ? C’est possible aussi.

Comment “Carambas” va continuer son chemin ? Ce qu’elle va rencontrer par la suite le montrera – ainsi le cheminement vers soi se suit, entre là où je reste et là où je suis réellement – à nous de faire la différence.

(*1) Attention de ne pas nier le fait que “Carambas” a totalement besoin de se positionner et de combattre le panier de crabe expérimenté autrefois ainsi, pour ce combat, doit-il rythmer son pas à hier. Une façon que nous avons tous pour perdre l’instant…..

….. en perpétuelle mouvement de “l’insaisissable”

(*2) Ainsi jeunesse se passe.

 

 Bienvenue à votre commentaire

 Me contacter pour une séance en webcam.   


Trackbacks/Pingbacks

  1. L’ombre de Beausoleil. | Terre happy pratique - 03/03/2014

    […] Fragments de séances 4 : Retour à la maison. […]

Laisser un commentaire